On a discuté avec Ellen Allien

Accueil  /  Magazine  /  On a discuté avec Ellen Allien

EllenAllienSparkle2013_5_0

Par Victorien Jaquemond pour ww.delightedblog.com le 22 janvier 2013.

Ellen Allien, (en vrai c’est Ellen Fraatz) est un des grands noms de la musique électronique allemande. C’est une des rares femmes dans ce milieu plutôt masculin (Non, Paris Hilton, je ne la compte pas), mais elle y a sacrément réussi ! Ses sons sont pointus et toujours excellents, son label BPitch Control regorge d’artistes de talents, bref, elle cartonne. Et Ellen vient de sortir LISm, un nouveau son étonnant de près de 45min. Et pour l’occasion, je suis allé discuter avec elle. Et j’ai découvert une fille adorable ! Interview.

Salut ! Merci de répondre à mes questions ! Pour commencer, peux-tu présenter, pour les lecteurs qui ne te connaîtraient pas encore ?

Bonjour, je mʼappelle Ellen Allien… Je mixe depuis 1992 et mon premier album est sorti en 1994. Je suis la fondatrice et la boss du label BPitch Control depuis 1999. Nous tenons aussi une agence de booking, un département de marchandise et je fais ma propre collection de T-Shirt Ellen Allien Fashion.

Ton nouveau projet, LISm, est une track très longue, qui a d’abord été utilisée comme bande-son d’un projet de danse, joué au Centre Pompidou à Paris. Peux-tu me dire comment s’est construit le projet ? Et pourquoi as-tu décidé d’en sortir une nouvelle version un an après ?

En 2010 Alexandre Roccoli et Severine Rieme mʼont demandé de faire la musique de Drama per Musica, une performance de danse, qui a eu lieu pendant le Festival Spectacles Vivantes à Paris.
 J’ai produit la musique avec Thomas Muller dans notre studio de «sofa» à Berlin, nous avons enregistré des sons des cloches différentes (dans ma rue il y a un magasin de cloches, il y en a plein) nous avons enregistré des xylophones et plein d’autres sons. Drama per Musica n’était montré qu’une seule fois. La musique est restée sur mon hard drive pendant presque un an et demi. Je l’avais écoutée très souvent et jʼai senti le besoin de la retravailler un moment ou lʼautre dans le studio, dès que jʼaurais un peu de temps.

Tout l’été 2012 j’ai vécu pendant 6 mois à Ibiza. A mon retour à Berlin j’ai tout de suite senti l’envie de retourner au studio. J’avais beaucoup dʼidées sur comment modifier la bande sonore. En enregistrant des guitares, des cordes et en écrivant des paroles j’ai retravaillé la pièce avec Buno Prosato.

Cʼest ca lʼhistoire… J’adore cette bande sonore et cʼétait un grand plaisir de casser la structures de produire une track ou une chanson, enfin je pouvait arranger et sentir un ensemble sans la limite dʼune chanson de 4 ou 8 minutes.

 

Lire la suite sur www.delightedblog.com

 


Laisser un commentaire